19 Avr

Mission Québec, semaine 1

15 jours entre Montréal et Québec

Laura est partie en mission de prospection au Québec avec l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse.

OFQJ french tech

Cette mission, centrée sur le projet Debout Ludo, avait plusieurs buts :
– appréhender le marché éducatif numérique québecois
– rencontrer des partenaires éventuels de recherche, production et financement
– découvrir l’écosystème entrepreneurial local
– goûter les spécialités culinaires locales ^^

Voici son compte-rendu de mission chez nos sympathiques cousins d’Amérique du nord.

1ère semaine : la semaine du numérique à Québec

Du 4 au 8 avril 2016 se tenait la première semaine du numérique de Québec. Un évènement auquel a été envoyée une délégation française de 280 personnes, dont moi en tant que représentante de Studio PixMix !
Conférences thématiques, rencontres B2B, visites d’entreprises et les inratables 5 à 7, c’est un programme intensif qui a été prévu par les équipes de l’OFQJ, du Web à Québec et du Consulat de France à Québec !

Le WAQ (=Web à Québec)

Le WAQ (=Web à Québec), un salon majeur du web tous les ans à Québec

Découvrez en détail toute la semaine du Numérique sur le blog de l’OFQJ

Et pour mon programme, c’est ci-dessous :

Dès l'arrivée à l'aéroport, on est accueillis avec bonne humeur !

Dès l’arrivée à l’aéroport, on est accueillis avec bonne humeur !

Les visites d’entreprises

Nous avons pu, par petits groupes et selon nos affinités, visiter des entreprises québecoises et rencontrer les acteurs locaux qui les accompagnent. On leur a posé plein de questions sur les particularités administratives, le financement, la fiscalité… des questions business quoi !

  • Frima Studio

1er employeur de la ville de Québec, Frima s’est spécialisé dans le divertissement numérique sous toutes ses formes : jeux vidéo, cinéma d’animation, applis mobiles, concept art…

Frima Logo

Fondée par 3 associés à ses débuts en 2003, la société compte désormais environ 400 employés. Elle a son siège au centre ville de Québec dans une ancienne presse à journaux réhabilitée ayant divers open spaces pour chaque unité, des salles de jeux, un restaurant et… un toboggan !
Chez Frima, tout est fait pour stimuler la créativité et l’innovation que ce soit dans l’organisation des locaux, le management et les avantages salariaux. Par exemple, les employés peuvent proposer leurs propres projet qui, si validés, sont ensuite développés et produits en interne.

Malheureusement, pas le droit de prendre des photos des bureaux !

Malheureusement, pas le droit de prendre de photos des bureaux. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’ils ont un toboggan qui relie l’étage au rez-de-chaussée !

  • Clever Today

Clever Today est une jeune agence web fondée par 2 français il y a 2 ans. Et ça marche plutôt bien pour eux puisqu’en ce peu de temps ils sont passés de deux à une bonne dizaine de personnes pour un chiffre d’affaires d’un demi-million de dollars (canadiens, mais tout de même).
La visite nous a été faite par un des dirigeants, Alexandre Gonzalez, qui nous a expliqué quelques spécificités du travail au Québec :
On commence à travailler assez tôt (8h-8h30) avec une petite pause de midi (max une heure), mais par contre on finit à 17h quoi qu’il arrive (même si ya une panne serveur chez un client !). Hé oui, car la vie familiale et personnelle est très importante au pays de l’érable (et c’est plutôt positif je trouve !). D’ailleurs les québécois ne mélangent pas trop les deux sphères.
Pour les congés, la loi québécoise ne prévoit que 2 semaines par an. Chaque entreprise peut évidemment en offrir plus à ses collaborateurs, et les français, très convoités en IT, ont généralement 5 semaines de vacances pour ne pas se sentir trop dépaysés 😉
De même pour démissionner ou licencier, il n’y a que 2 semaines de préavis.

CleverToday bureaux

Au Québec, l'open space c'est la base

Au Québec, le travail en open space c’est la base

Les incubateurs

  • Les bûcherons du numérique

Direction Shawinigan, petite ville de 50 000 âmes située à égale distance de Québec et Montréal pour découvrir un incubateur qui a le sens de l’accueil !
Dès l’arrivée, on est accueilli par un verre de vin d’érable au sommet de la tour de l’énergie et sa vue imprenable sur toute la région.

Shawinigan, une beauté glacée...

Shawinigan, une beauté glacée…

Puis on nous emmène visiter le tout nouvel incubateur des entreprises du numérique DigiHub. Mais pas sans passer par une dégustation de bières et produits artisanaux dans la microbrasserie située…dans l’incubateur (quand je vous dit qu’ils savent recevoir ^^) !

La microbrasserie

La microbrasserie
Davy Crockett s’est caché dans cette photo. Saurez-vous le retrouver ?

Shawinigan est une ancienne ville minière vivant des ressources en aluminium. Le déclin progressif de ce marché a poussé le maire à revoir l’économie locale et il s’est décidé à investir dans le numérique. Un pari audacieux de 14 millions de dollars canadien qui ne portera ses fruits que dans plusieurs années. Pour l’instant, c’est opération séduction pour attirer des entrepreneurs français dans cette belle, mais isolée, région de lacs.

L'incubateur Digihub Ils ont aussi un toboggan !!!!!!!!

L’incubateur Digihub
Ils ont aussi un toboggan !!!!!!!!

Toutes les photos de la visites sont sur leur page Facebook !

  • Le CAMP

Le CAMP

Le CAMP est un incubateur et accélérateur pour entreprises technologiques à Québec. Bien que je ne sois pas fan du nom, j’ai apprécié le lieu et l’ambiance.
Une équipe dynamique propose différentes formules d’accompagnement et de réseautage que je vous laisse découvrir via leur site (tout y est très bien expliqué).

Le CAMP c'est quoi

Concours startup du Web à Québec

Studio PixMix avec son projet Debout Ludo a eu l’honneur d’être sélectionné pour participer à un concours de pitchs de startups dans le cadre du WAQ.

Panneau WAQ Debout Ludo

Debout Ludo was here

Le concours, au fonctionnement pour le moins original, se déroulait en 2 temps. D’abord un pitch de 3 minutes pour convaincre un jury de 3 professionnels, puis une sélection de 3 projets finalistes pour un deuxième pitch de 6 minutes. Dans ce deuxième pitch, le but était de convaincre le public d’investir (virtuellement malheureusement !) dans la startup.
Le gagnant final du concours est celui qui obtient le plus d’argent du public.
Il y avait deux volets dans ce concours : un volet canadien, et un volet international (ou autant dire français ^^)

Pitch WAQ finalistes français

les participants français au concours

J’ai donc pitché Debout Ludo en trois minutes, ce qui n’est pas un exercice facile ni habituel pour une personne bavarde comme moi.
Et à ma grande joie, j’ai été sélectionnée pour le deuxième pitch, tout comme mon acolyte alsacien Emmanuel Tran de Mummyz (si vous ne connaissez pas, allez de ce pas vous pencher sur cette super initiative anti-gaspillage !)
#Alsaceenforce

Au final, le charme alsacien n’aura pas suffisamment opéré puisque c’est le 3ème finaliste, Emmanuel Parlier et son projet de protection des chantiers et industries en mer FlexSense qui remporte le prix final.
Bravo à lui, c’était une belle épreuve :)

Un prix de 900€ pour le gagnant, FlexSense

Un prix de 900€ pour le gagnant, FlexSense

Après deux pitchs intenses, des rires, du suspense, de la joie et de l’émulation, on était tous bien contents d’aller décompresser au 5 à 7, devenu un rituel cette semaine.

Qu’est-ce que le 5 à 7 ? Quels sont les prochains concepts de jeu d’Ubisoft ? Quelles sont les 3 recettes au sirop d’érable auxquelles vous n’auriez jamais pensé ?
Toutes les réponses à ces questions trépidantes dans l’article sur ma deuxième semaine au Québec, à Montréal !

Une pensée sur “Mission Québec, semaine 1

  1. Pingback: Mission Québec, semaine 2 - Studio PixMix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *